TEBAWALITO

blog de la fraternité avec la diaspora noire. Ceux a qui cet appel fait echo, venez et matez mon blog

  • Accueil
  • > Recherche : denzel washington sa femme

24 novembre, 2007

Icône masculine : Denzel Washington, homme de convictions [culturefemme]

cuturefemmecpledenzel.jpg

 

Ses rapports avec les femmes afros au crible !

Il incarne à lui seul le rêve de millions de femmes, et Culturefemme ne pouvait manquer de lui dérouler le tapis rouge, d’autant plus que le bonhomme, en ce qui concerne les femmes afros, a un discours qu’on entend souvent peu de la part des célébrités noires !—————————-
Denzel Washington et les femmes afros
Demandez à n’importe quelle femme afro de Paname et ailleurs de vous dire ce qu’elle pense de Denzel Washington, à coup sûr, vous verrez son visage s’illuminer d’un sourire qui en dit long, mais pas seulement, car au-delà de la beauté, de nombreuses femmes afros semblent aussi apprécier chez Denzel Washington quelque chose qu’elles reprochent à beaucoup de célébrités afros, surtout dans le monde francophone : contribuer souvent à alimenter les préjugés sur elles.Parlons peu, mais parlons vrai ! Dans un monde ou tout semble vouloir uniformiser la beauté aux seuls canons occidentaux, autant on mettra facilement en avant l’homme afros, autant côté femmes, elles sont souvent inexistantes au premier plan, ou à défaut vues comme de moindre importance. Ou alors, une hypocrisie qui ne dit pas son nom encensera des beautés du style de Halle Berry (sublime au demeurant !), tandis que côté ébène, cherchez toujours. Ce qui fait dire à certaines que plus on se rapproche des canons de beauté occidentaux (corps mince, nez pointu, peau claire…), plus ça semble passer. Info ou intox ? Malheureusement, ce que nous montre les médias au quotidien en Occident semble aller dans ce sens.

Dans ce contexte, on comprend donc que beaucoup aient du mal quand non contents de vivre leurs histoires d’amour mixtes (chacun sa liberté tout de même !), certaines célébrités afros, mues par des raisons connues d’elles seules, s’amusent à expliquer pourquoi la femme de leur communauté les intéresse très peu. Comme me disait une amie, pourquoi diable, au lieu d’assumer leurs préférences, ces hommes noirs éprouvent l’envie de piétiner une beauté afro censée ne pas les intéresser ? Fond de complexe ? Allez savoir ! Toujours est-il qu’actuellement au cinéma, la faible (sinon inexistante) médiatisation positive de la femme afro est bien une réalité.

L’acteur Denzel Washington semble avoir cerné le problème, lui qui par exemple, dans le script original de « L’affaire Pelican » avec Julia Roberts et où une scène d’amour était prévu, aurait refusé de la tourner, par loyauté envers les femmes afro-américaines. D’après le livre « Off the record » de la journaliste du magazine Newsweek Allison Samuel, Denzel Washington se serait justifié en déclarant que les femmes noires étaient rarement vues comme objets de désir au cinéma, il n’allait pas en rajouter, et surtout, qu’elles constituaient la plus grande partie de ses fans. De même, l’acteur aurait refusé de jouer le rôle principal d’un film avec Michelle Pfeiffer, parce que le mot « nigger » était utilisé à tort et à travers ! Par O.A – ©Culturefemme.com

Posté par Redaction le 18/04/2007

Envie de découvrir le n° à venir de Culturefemme Magazine en exclusivi voir liens

27 octobre, 2007

[grioo.com] Le magazine Black Enteprise s’est interéssé à la présence afro-américaine à Hollywood et a effectué un classement des 10 afro-américains qui pèsent le plus à Hollywood

Les 10 Noirs les plus influents d’Hollywood
23/05/2007
 

[grioo.com]  Le magazine Black Enteprise s'est interéssé à la présence afro-américaine à Hollywood et a effectué un classement des 10 afro-américains qui pèsent le plus à Hollywood  dans AFRIQUE ET DIASPORA transparenttransparent dans BLACK USA LA LIBERTE
Le magazine Black Enteprise s’est interéssé à la présence afro-américaine à Hollywood et a effectué un classement des 10 afro-américains qui pèsent le plus à Hollywood

Par Paul Yange

 

forumpuce dans NOIR OU BLACK MAIS ILLUSTRE
transparent transparent 316 transparent transparent  
transparent transparent Oprah Winfrey
© cnn
transparent transparent  
artphotobasleft artphotobasright
transparent transparent

transparent
Le magazine économique afro-américain « Black Enterprise » a établi dans son numéro du mois de mars un classement des 50 afro-américains les plus influents d’Hollywood.
Au sommet de la liste, on retrouve encore une fois la grande prêtresse de la télévision américaine Oprah Winfrey. A 53 ans, Winfrey qui pèse 1,5 milliards de dollars est à la tête d’un empire des médias (presse écrite, télévision, production de téléfilms, fourniture de contenu télévisé à destination des femmes via le réseau Oxygen Media, qui touche 69 millions de foyers américains).En seconde position Richard Parsons qui est l’actuel PDG de Time Warner, le géant américain des médias (éditeur de Time Magazine et de Fortune, propriétaire des studios Warner Bros qui ont produit entre autre Harry Potter et le seigneur des anneaux…). En tant que PDG, Parsons peut influencer la sortie de films, donner son feu vert à la mise en route de certains projets…

 

transparent
En troisième position,
Will Smith dont les 16 films ont rapporté à ce jour 1,9 milliards de dollars aux Etats-Unis, faisant de lui l’un des acteurs les mieux payés d’Hollywood et lui donnant la possibilité de développer tous les projets qu’il veut (via notamment sa société Overbrook Entertainment).En quatrième position, l’ex-basketteur des Los Angeles lakers Earvin « Magic » Johnson qui a investi dans la distribution cinématographique et possède avec sa société, AMC Magic Johnson Theaters (issue d’un partenariat avec Sony) un réseau de salles de cinéma qui s’étend dans plusieurs grandes villes et Etats américains (New-York, Los Angeles, Cleveland, Atlanta…). Il est le seul diffuseur noir d’envergure aux Etats-Unis et a également touché à la production de films.

transparentforumpuce artphototopleft artphototopright
transparent transparent 9434 transparent transparent  
transparent Bob Johnson, Fondateur de B.E.T
transparent transparent  
transparent transparent

transparent
En cinquième position, on retrouve
Robert L Johnson fondateur de la chaîne B.E.T (qui fut à une époque « le Noir le plus riche du monde » et le premier Noir à être propriétaire d’une équipe de basket NBA). Il a créé un studio de cinéma « Our Stories Films » issu d’un partenariat avec les frères Weinstein, deux poids lourds de l’industrie cinématographique, fondateurs des studios Miramax. « Our Stories » créera des films en direction d’un public afro-américain. Soutenu par un investissement de la banque JP Morgan Chase à hauteur de 175 millions de dollars, le nouveau studio à toute la marge de manœuvre nécessaire pour mener à bien les projets qu’il désire. Johnson a recruté en septembre 2006 Tracey Edmonds, l’ex compagne de Babyface, et nouvelle petite amie d’Eddie Murphy, pour être manager opérationnel de la société (elle possède une longue expérience dans l’industrie cinématographique). L’ambition de « Our Stories » est telle que Edmonds a déclaré vouloir faire des studios « Our Stories » une marque aussi reconnue que « Disney ».En sixième position, Tyler Perry, pdg de la société Tyler Perry Company. Présent dans le cinéma, l’édition, la télévision, et le théâtre, Perry s’est fait un nom en produisant « Diary of a Mad Black Woman » en 2005, un film qui a rapporté plus de 50 millions de dollars.La suite, sortie en 2006, « Madea’s Family Reunion » a rapporté plus de 60 millions de dollars aux Etats-Unis. En juin 2007, Perry lancera une sitcom, « Tyler Perry’s House of Payne ». Un deal inédit de 200 millions de dollars portant sur la diffusion de 100 épisodes a été signé avec les compagnies TBS, Fox, et Lions Gate. En septième position Douglas Calloway, président de la Joint-Venture NBC Universal dans le câble.

transparentforumpuce artphototopleft artphototopright
transparent transparent 8477 transparent transparent  
transparent transparent Tyler Perry
transparent transparent  
artphotobasleft artphotobasright
transparent transparent

transparent
En 8ème, 9ème et 10ème position, on retrouve Denzel Washington, Eddie Murphy et L’ex top-model Tyra Banks. On ne présente plus Denzel Washington (25 ans de carrière et deux oscars) dont les 34 films ont rapporté 1,4 milliards de dollars. Depuis 1995, il est également producteur via sa société « Mundy Lane Entertainment ». Il a ainsi participé au développement de projets tels que le « Diable en robe bleue », « The preacher’s wife », « Antwone Fisher ». Ses prochains projets incluent notamment « In Black and White », une biographie du regretté Sammy Davis Jr.
Eddie Murphy a figuré dans 31 films qui ont rapporté environ 3 milliards de dollars. Murphy dont les cachets sont montés jusqu’à 20 millions de dollars peut développer ses propres projets. Il a reçu un golden Globe pour son rôle dans « Dreamgirls » et son nouveau film, « Norbit » qu’il a développé avec son frère, est sorti récemment aux Etats-Unis et en France. Une suite du « Flic de Beverly Hills » est également prévue.A 33 ans, Tyra Banks se classe en 10 ème position. Elle présente ses propres Talk shows, « America’s Next Top Model » et « The Tyra Banks Show » dont elle est également productrice executive. Produit Via sa société « Bankable Productions », « The Tyra Banks Show » attire plus de 2 millions de téléspectateurs dans la tranche 18-34 ans.

artphototopleft artphototopright
transparent transparent 8479 transparent transparent  
transparent transparent Clarence Avant avec Bill Clinton et Debra Lee, présidente de B.E.T
transparent transparent  
artphotobasleft artphotobasright
transparent transparent

transparent
Non classés, simplement parcequ’ils sont Hors catégorie, Quincy Jones et Clarence Avant font figure de vétérans du show biz américain. On ne présente plus Quincy Jones qui a travaillé avec Count Basie, Usher, Michael Jackson pour n’en citer que quelques uns. C’est Quincy Jones qui a présenté Oprah Winfrey et Whoopi Goldberg au public cinématographique via le film « La couleur pourpre », co-produit avec Steven Spielberg. C’est encore Quincy Jones qui a amené Will Smith à la télévision avec la série « Le Prince de Bel Air ».
Moins connu que Quincy Jones, Clarence Avant, a ouvert les portes à de nombreux jeunes artistes comme Russel Simmons ou Diddy, a guidé les carrières de Antonio « L.A » Reid, et de Kenneth « Babyface » Edmonds, Stevie Wonder ou Boyz II Men. Ex Président de Motown, Clarence Avant doit son influence à sa longévité. Soutien du parti Démocrate, Avant a levé des millions de dollars pour le parti. Il se réjouit de l’émergence d’une nouvelle génération de personnalités noires avec lesquelles Hollywood devra composer. Il voit dans les derniers golden globes et oscars une confirmation de cette émergence (Oscar pour Jennifer Hudson, Forest Whitaker, multiples nominations pour « Dreamgirls »). Selon lui l’influence de ces personnalités continuera de croître tant qu’elles seront capables de sélectionner et mettre sur pied leurs propres projets.Ces 10 personnalités ont été choisies selon les critères suivants : acteurs, producteurs, créateurs, réalisateurs qui ont le pouvoir de donner le feu vert à la sortie d’un téléfilm ou d’un film, ou qui ont leur mot à dire sur le processus de production de ces films ou téléfilms. Ils possèdent tous leur société de production ou ont leur mot à dire dans le développement de leurs projets. Par ailleurs, Black Enterprise a interrogé des connaisseurs de l’industrie du cinéma, des studios, des chaînes de télévision ainsi que des organisations américaines opérant dans le domaine.

 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...