TEBAWALITO

blog de la fraternité avec la diaspora noire. Ceux a qui cet appel fait echo, venez et matez mon blog

20 juillet, 2009

I’ll Be There – Michael Jackson and Mariah Carey Duet

Image de prévisualisation YouTube

Cérémonie d’hommage à Michael Jackson 3 [HQ HD] Michael Jackson MEMORIAL CEREMONY Staples Center

Cérémonie d’hommage à Michael Jackson 3 [HQ HD] Michael Jackson MEMORIAL CEREMONY Staples Center

Image de prévisualisation YouTube

queen LATIFA

(HQ) Usher – GONE TOO SOON in Michael Jackson Memorial Service Live from Staples Center, 7 July 2009

Image de prévisualisation YouTube

MARIAH CAREY I’ll Be There HQ Michael Jackson Memorial

Image de prévisualisation YouTube

 

Michael Jackson MEMORIAL CEREMONY Staples Center – Jennifer Hudson

 

Michael Jackson MEMORIAL CEREMONY Staples Center – Jennifer Hudson

Image de prévisualisation YouTube

Icône de chaîne

 

calinephil

 

Jennifer Hudson chante « Will you be there » (album Dangerous 1991) lors de la cérémonie donnée en hommage à Michael Jackson ce mardi 7 juillet 2009, entourée des danseurs qui devaient faire le « This…

Jennifer Hudson chante « Will you be there » (album Dangerous 1991) lors de la cérémonie donnée en hommage à Michael Jackson ce mardi 7 juillet 2009, entourée des danseurs qui devaient faire le « This is it » tour. A la fin de cette prestation, on peut entendre la voix de Michael Jackson.

Catégorie :  Voyages et événements

Tags : 

Michael  Jackson  ceremonie  funeral  ceremony  memorial  obseques  Jennifer  Hudson  Staples  Center  de  Los  Angeles  adieu 

Michael Jackson Home Videos with his children/Paris: ‘Daddy Has Been the Best Father’

Image de prévisualisation YouTube

 Paris: ‘Daddy Has Been the Best Father’

Image de prévisualisation YouTube

La Toya Jackson – Home – Michael Tribute Single (2009)

Classé dans : MICHAEL JACKSON HOMMAGE — tebawalito @ 21:05

Image de prévisualisation YouTube

ROI DE LA POP:Michael Jackson et les femmes

ROI DE LA POP

27/06/2009 | 12:54 par Annie YANBEKIAN

Michael Jackson et les femmes

- Lisa Marie Presley et Michael Jackson en août 1994 à Budapest - AFP -

Lisa Marie Presley et Michael Jackson en août 1994 à Budapest

© AFP

Les relations féminines du chanteur demeureront l’un des aspects les plus mystérieux de sa courte vie

On lui connut deux épouses -Lisa Marie Presley et l’infirmière Debbie Rowe- et quelques petites amies avec lesquelles les gazettes ne lui prêtèrent bien souvent que des relations platoniques.

Dans le même temps, Michael Jackson, surnommé Bambi, rechercha volontiers l’amitié et le soutien de femmes plus âgées comme Diana Ross ou Elizabeth Taylor.

Les « petites amies »
Avant les deux mariages successifs de Michael Jackson, les gazettes avaient prêté à la star une poignée de  »fiancées », telles que Tatum O’Neal, la fille de l’acteur Ryan O’Neal. Cette relation platonique démarra dans les années 1970 alors que les deux jeunes gens n’étaient encore que des adolescents – il avait 17 ans, elle en avait 12. Plus tard, chacun des protagonistes en dressa un tableau quelque peu divergent. Cette tendre amitié s’acheva en 1979, l’année de la sortie du premier album solo de Michael Jackson, « Off the wall ». La chanson « She’s out of my life » (qui s’achève dans un sanglot), incluse dans l’album -mais non signée du chanteur- serait dédiée à la jeune femme.

Avec Brooke Shields fin février 1984 - AFP/Bertrand GuayLa seconde petite amie officielle de Michael Jackson fut l’actrice Brooke Shields, avec laquelle le jeune homme partageait le lourd fardeau d’avoir été un enfant star surexposé. La longévité de cette complicité, dont nul ne sait avec certitude si elle fut vraiment consommée un jour, fut régulièrement attestée par quelques jolis clichés parus dans les gazettes « people » de la décennie 1980, jusqu’au début des années 1990.

Dans les années 1980, la rumeur a prêté d’autres idylles à Michael Jackson. En 1988, le nom d’une danseuse et actrice, Tatiana Thumbtzen (elle apparaît dans le clip « The way you make me feel »), circula, de même que celui de la chanteuse Sheryl Crow, choriste de la star durant ses tournées des années 1987 à 1989.

Michael Jackson et Lisa Marie Presley s'embrassent sur la scène du Radio City Hall de New York, en septembre 1994 - AFPLes épouses
Michael Jackson a été marié deux fois, d’abord avec la fille d’Elvis Presley, Lisa Marie (1994-1996), puis avec Deborah Rowe (1996-1999), qui n’était autre que l’infirmière de son dermatologue, et qui lui a donné deux enfants.

En mai 1994, Michael Jackson épousait Lisa Marie Presley en République dominicaine, provoquant une tempête médiatique causée par le timing et l’impact symbolique d’une telle union. D’abord, ce mariage survenait quelques mois après que le chanteur avait été accusé, pour la première fois, d’attouchements sur un adolescent. Ensuite, il symbolisait l’union entre les deux noms les plus prestigieux de la musique populaire américaine: Jackson, le roi de la pop, et Presley, le roi du rock, dont Lisa Marie était la seule héritière. Le couple se mit en scène -en petite tenue- en 1995 dans le clip de la chanson « You are not alone », extrait de l’album « HIStory ». Leur union dura moins de deux ans, le divorce étant prononcé en janvier 1996. Mais Michael Jackson et Lisa Marie Presley restèrent amis, cette dernière lui apportant son soutien en 2005 lorsque le chanteur fut à nouveau accusé d’abus sexuel sur mineur. Tordant le cou aux rumeurs d’homosexualité refoulée et autres tendances pédophiles, la jeune femme certifia avoir formé avec son époux, dans l’intimité, un couple tout à fait normal. Plus tard, lors d’une interview télévisée, elle revint brièvement sur son mariage, ne concédant qu’un seul reproche à son ex-mari: elle confia son sentiment d’avoir été utilisée pour redorer l’image de Michael Jackson. Sur ce point précis, elle a d’ailleurs fait marche arrière vendredi dans un ultime hommage publié sur son MySpace. « Je suis certaine qu’il m’a aimée autant qu’il pouvait aimer quelqu’un, et je l’ai moi-même beaucoup aimé. »
Deborah Rowe en avril 2005 au tribunal de Santa Barbara - AFP/Aaron Lambert
Quelques mois après son divorce, le 14 novembre 1996, Michael Jackson convolait en secondes noces à Sydney avec Deborah Rowe. Assistante du dermatologue du chanteur, elle connaissait ce dernier depuis 1981. Elle lui a donné deux enfants, Prince en 1997 et Paris en 1998. Lorsque le couple a divorcé le 4 novembre 1999, Michael Jackson a obtenu la garde des deux enfants. Plus tard, Deborah Rowe a mené quelques procédures pour récupérer certains droits parentaux auxquels elle avait renoncé.

Les amies
Très tôt, Michael Jackson aimait s’entourer de stars féminines un peu plus âgées que lui, considérées comme de véritables marraines et confidentes. La chanteuse Diana Ross (membre du groupe féminin The Supremes), rencontrée au sein de la légendaire écurie discographique Motown, fut associée de près à sa carrière. Marraine des Jackson Five, elle poursuivit sa complicité avec Michael Jackson au cinéma, partageant avec lui l’affiche, en 1978, du remake afro-américain du « Magicien d’Oz », « The Wiz », réalisé par Sidney Lumet – et tombé dans l’oubli depuis… Un 45 tours en fut tiré, « Ease on down the road ». Quatre ans plus tard, en 1982, le jeune homme offrait à la diva la chanson « Muscles », tube sensuel inspiré en réalité par le nom du boa que possédait le chanteur…

Avec Elizabeth Taylor en janvier 1993 - AFP/Vince BucciParmi les autres amies dont s’entoura Michael Jackson, figuraient Liz Taylor, ex-enfant star comme lui, ainsi que Jane Fonda et Liza Minelli, toutes deux filles d’immenses vedettes du cinéma, habituées dès l’enfance à la surmédiatisation. Comme ce fut le cas avec Brooke Shields et Tatum O’Neal, peut-être trouva-t-il auprès de toutes ces confidentes une écoute et une compréhension que nul autre ne pouvait lui offrir. Une certaine dimension maternelle en plus, pour ce jeune homme timide et angoissé qui avait été totalement privé d’enfance, d’adolescence et d’insouciance. Bien sûr, des rumeurs n’ont pas manqué de circuler sur la vraie nature de ces relations jugées hors normes. Mais à l’image du sexe des anges, la sexualité de Bambi conservera probablement ses propres secrets…

http://culture.france2.fr/musique/actu/Michael-Jackson-et-les-femmes-55694086.html

Une interview exclusive de Jermaine Jackson [culture.france2.fr]

20 heures

19/07/2009 | 21:39

16 commentaires

Une interview exclusive de Jermaine Jackson

- Jermaine Jackson en interview exclusive dans le journal de 20h du 19 juillet 2009 -

Jermaine Jackson en interview exclusive dans le journal de 20h du 19 juillet 2009

© France 2

Le frère de Michael Jackson répond sur France 2 aux questions de Laurent Delahousse

Trois semaines après la disparition du Roi de la pop, les questions restent nombreuses sur Michael Jackson:

Quelles ont été les circonstances exactes de sa mort ? Où Michael Jackson reposera-t-il définitivement ? Existe t-il de nouveaux enregistrements de chansons qui seront éditées ? Les Jackson 5 remonteront-ils sur scène sans leur phare ?

Jermaine Jackson, frère de Michael, visiblement très ému, a répondu à toutes ces interrogations dans une interview enregistrée vendredi 18 juillet en duplex de Cala Basas à Los Angeles par Laurent Delahousse et diffusée en exclusivité dimanche 19 juillet au journal de 20h de France 2.

Des enregistrements inédits et une tournée en vue
Dans cette vidéo, Jermaine Jackson assure que Michael Jackson, qu’il avait vu lors d’une réunion de famille en compagnie de ses enfants une dizaine de jours avant sa mort, était « fort » et « prêt » pour son grand retour scénique. Il estime que sa mort n’est pas dûe « au surmenage » mais rejette également les accusations de « meurtre » formulées par le père de la star et l’une de ses soeurs (LaToya).

Visiblement très ému, il souligne combien son frère était « une personne merveilleuse » qui « avait un message » à faire passer au monde. Il se prononce pour que son corps repose à Neverland, qui était « sa maison ».

Jermaine Jackson confirme par ailleurs que son frère Michael avait enregistré des morceaux restés inédits et promet de « continuer son héritage » sans préciser quelle forme il prendra. Il confirme également que les Jackson 5 projettent de remonter sur scène. Mais « il n’y a eu qu’un seul Jackson 5 et c’était avec lui. Sans lui, cela s’appellera les Jackson. Nous feront une tournée et il sera avec nous en esprit ».
http://culture.france2.fr/musique/actu/Une-interview-exclusive-de-Jermaine-Jackson–56159933.html

19 juillet, 2009

Michael Jackson fait partie du patrimoine américain

Classé dans : ACTU GENERALE,MICHAEL JACKSON HOMMAGE — tebawalito @ 23:59

dimanche 18 mai 2008, 07:00

Michael Jackson fait partie du patrimoine américain

© RE

“Thriller” est l’album le plus vendu de tous les temps. 105 millions d’exemplaires se sont écoulés dans le monde entier. À ce titre, l’album vient d’être sélectionné pour rejoindre la Bibliothèque du Congrès.

Rédaction en ligne


“Thriller” est resté 37 semaines au sommet du hit-parade américain, rien que ça… L’album emblématique de la star de la pop, Michael Jackson fut et restera un véritable phénomène planétaire (105 millions d’exemplaires vendus dans le monde entier). Il entre aujourd’hui dans l’histoire puisqu’il vient d’être sélectionné pour rejoindre la Bibliothèque du Congrès aux Etats-Unis. Chaque année, la Bibliothèque du Congrès sélectionne 25 albums pour être conservés dans son fond musical. Les albums en question doivent avoir une valeur historique reconnue et indiscutable. Pour son 25ème anniversaire, “Thriller” rejoint donc les 250 albums ou enregistrements qui composent déjà le fond musical historique de la Bibliothèque du Congrès.

http://soirmag.lesoir.be/actualite/ActuStars/michael-jackson-fait-partie-2008-05-18-599060.shtml?gclid=CMaW3sre4psCFZwA4wodCGeH_g

17 juillet, 2009

Debbie Rowe, une affaire de gros sous ?

Classé dans : MICHAEL JACKSON HOMMAGE — tebawalito @ 13:44

people-match | Mercredi 15 Juillet 2009

Debbie Rowe, une affaire de gros sous ?

Debbie Rowe, une affaire de gros sous ?

| Photo Ho New / Reuters

Debbie Rowe, ex-épouse de Michael Jackson, a catégoriquement démenti mardi dans une lettre ouverte adressée au «New York Post» avoir accepté des millions de dollars pour renoncer à ses droits parentaux sur les deux enfants qu’elle a eus avec le «Roi de la pop».

Vanessa Rodrigues-Biague – Parismatch.com

Alors que le «New York Post» écrivait mardi que Debbie Rowe avait accepté quatre millions de dollars pour renoncer à ses droits parentaux sur Prince Michael et Paris, âgés respectivement de 12 et 11 ans, l’ex-femme de Michael Jackson vient de démentir, par le biais de son avocat, l’existence d’un tel accord.

Dans une lettre au «New York Post», son avocat Me Eric George a affirmé que sa cliente, qui a été mariée au King of the Pop de 1996 à 1999, «n’a pas» renoncé à ses droits parentaux et «ne le fera pas».

Les enfants, contre 4millions de dollars

Pourtant, Stacy Brown, une proche de Michael Jackson, confirmait mardi dans un entretien accordé à la chaîne ABC News que Debbie Rowe aurait accepté de se renoncé à la garde de ses enfants en échange d’une grosse somme d’argent, estimée à plusieurs millions de dollars. Selon elle, un membre de la famille Jackson aurait évoqué un pactole «de trois millions de dollars et un autre de cinq millions». «Je suppose que cela va se situer autour de ces deux montants», avait ajouté Stacy Brown. De son côté, le «Washington Post» croyait savoir que Debbie Rowe avait déjà encaissé près de quatre millions de dollars.

Il y a huit ans, l’Australienne n’avait pas hésité à abandonner ses droits parentaux sur ses enfants, contre un chèque de six millions de dollars, avant de se rétracter en 2005 date à laquelle elle avait obtenu de son ex-mari une pension de 40 000 dollars par mois, et ce quelques mois avant le procès criminel d’abus sexuel contre le «Roi de la pop». Cette fois, l’ex-infirmière ne semble pas envisager de se séparer des deux héritiers. D’ailleurs, elle pourrait très bien les récupérer car la loi californienne favorise un parent par rapport une parenté plus éloignée, d’après des sources judiciaires.

Pour l’heure, les enfants ont été confiés à leur grand-mère Katherine Jackson, depuis le 28 juin dernier, comme l’avait souhaité leur défunt père. Une audience aura lieu le 20 juillet prochain, elle devrait statuer sur le devenir des trois enfants de la pop star. Point final

http://www.parismatch.com/People-Match/Musique/Actu/Debbie-Rowe-une-affaire-de-gros-sous-112918/

Michael Jackson, sous les roses, déjà des épines

Michael Jackson, sous les roses, déjà des épines

Michael Jackson, sous les roses, déjà des épines

Dernier adieu. Le 7 juillet, au Staples Center, les frères de Michael Jackson (3 en bas, 2 en ht à dr.), Jackie, Tito, Jermaine, Marlon et Randy, portent le cercueil. | Photo Reuters

Paru dans Match

Autour des trois enfants du chanteur, querelles d’héritage et disputes en paternité divisent le clan.

Notre correspondant aux Etats-Unis, Olivier O’Mahony – Paris Match

     

Le cercueil en plaqué or, des stars comme Mariah Carey, Stevie Wonder et Lionel Richie, 31 millions de téléspectateurs devant leur écran. L’hommage à Michael Jackson, le 7 juillet à Los Angeles, était à la hauteur de l’émotion suscitée par la mort du King of Pop. Mais c’est la dignité et le chagrin des trois enfants de la star qui ont ému le monde entier. Quand Paris, 11 ans, pleure «papa», les plus cyniques se souviennent que pour la petite fille et ses frères, Prince Michael, 12 ans, et Prince Michael II, 7 ans, dit «Blanket», le chanteur excentrique était un père avant tout. Les enfants sont aujourd’hui au centre des polémiques. La justice américaine annoncera le 20 juillet qui, de la mère du chanteur ou de Debbie, son ex-femme, aura la garde des deux aînés. Michael Jackson était-il le père biologique des enfants ? Des rumeurs désignent plutôt le Dr Klein, dermatologue de la star, soupçonné également de lui avoir fourni des médicaments.

«Oh, papa, c’est pour toi.» Ce lundi 6 juillet, dans la soirée, toute la famille Jackson se réunit autour de la dépouille de Michael qui repose dans son cercueil en or. Elle lui rend un dernier hommage intime, avant celui – public – du Staples Center, le lendemain. Paris, 11 ans, a tenu à être là. Ses deux frères, Prince Michael et Blanket, n’ont pas eu ce courage. Elle a apporté à son père un petit collier, avec un pendentif en forme de cœur qui change de couleur au contact de la peau. Après l’avoir glissé autour de son cou, elle le brise en deux morceaux. Un pour elle, qui devient violet. Un pour Michael, qui, sur lui, devient bleu. Elle observe son père. Deux chérubins ont été déposés de part et d’autre de son corps. Il porte ses lunettes préférées, son fameux gant, un pantalon noir étroit, une grosse ceinture dorée, et une veste perlée couleur crème. Il a le visage maquillé et les lèvres légèrement gonflées. «Son corps est si froid ! s’écrit-elle en le touchant. Qui a fait ça à papa ? – C’est parce qu’il est mort, Paris», lui répond LaToya, sa tante, qui essaie de la rassurer.

Pour Paris, le calvaire avait commencé le jeudi 25 juin, en début d’après-midi. «Oh Daddy, I love you.» Paris a déjà demandé à le voir à l’hôpital de l’UCLA où il a été transporté d’urgence après son arrêt cardiaque. Dans la chambre du service des urgences où il repose alors, elle a séché ses larmes. LaToya, accourue très vite car elle habite juste à côté, lui a tenu la main. Sa grand-mère, Katherine, et ses deux frères priaient avec elle. Michael était parti depuis seulement quelques heures. Une serviette recouvrait encore son visage. LaToya l’a soulevée. Paris l’a embrassé sur le front. Il avait l’air si vivant. Comme s’il dormait les yeux mi-clos, sans maquillage. Sur le corps encore chaud, la poitrine était restée rouge à cause des tentatives de réanimation. Kathy, la mère de Paris Hilton, une amie d’école de Michael, s’est jointe à la famille. Après une demi-heure, LaToya a signé l’acte de décès. Elle a autrefois affirmé dans un livre qu’il était pédophile, mais elle s’était réconciliée avec Michael au point de devenir l’une de ses sœurs les plus proches.

Depuis ce jeudi, Paris, Prince Michael et Blanket Jackson vivent chez leur grand-mère, Katherine, à Encino, sur la Hayvenhurst Avenue, fermée à la circulation pour permettre aux camions-régies des équipes télé de se garer pare-chocs contre pare-chocs. Le quartier ne respire pas l’opulence de Beverly Hills. A côté de l’immense manoir de Holmby Hills que leur père louait depuis le début de l’année, la maison a l’air d’une cabane. Elle est protégée par de lourdes grilles obstruées qui, en s’ouvrant, laissent entrevoir un panier de basket accroché à la porte du garage. C’est là que toute la famille Jackson s’est réunie pour régler l’épineuse question de l’héritage. On ignore qui sont les parents génétiques des trois enfants de Michael. «Il a tout fait pour que personne ne le sache, affirme Ian Halperin, auteur d’une biographie non autorisée sur la star*.

Personne ne sait quiest le père des enfants

Certains affirment que le père serait Arnold Klein, qui fut son dermatologue pendant de longues années, et qui risque fort d’avoir des problèmes avec la justice car c’est lui qui lui prescrivait ses médicaments.» L’intéressé reconnaît avoir joué le rôle de donneur par le passé, mais dément être le père. «Il est probable que Michael ait eu recours à une banque du sperme alimentée par plusieurs hommes, et qu’il ait choisi à l’aveugle», poursuit Halperin.
A Hayvenhurst Avenue, l’ambiance est plombée par la présence de Joe, le patriarche. D’habitude, il vit à Las Vegas, séparé de sa femme, mais depuis la mort de Michael, il est revenu. Et fourmille de projets pour capitaliser sur la mort de son fils. Transformer Neverland en mausolée, par exemple. Jackpot assuré. La plupart des membres de la famille y sont opposés. Surtout LaToya, soutenue par sa mère : «Mon frère détestait cet endroit qui lui a apporté tant d’ennuis.» Résultat : en début de semaine, le corps de Michael était déposé à Forest Lawn, le cimetière des stars de Los Angeles, dans une crypte prêtée par un ami de la famille. Mais un enterrement provisoire.

Joe aurait aussi proposé très sérieusement à ses petits-enfants, Prince Michael, Paris et Blanket de créer un groupe – contrat à l’appui – au profit de son propre label, Ranch Records. Les Jackson Five sont morts, vive les Jackson Three ! «Il prévoyait le recrutement des meilleurs danseurs et chanteurs de la planète, pour réaliser une tournée dès le début 2010. Le plus jeune, Blanket, danse et chante bien. Paris est surtout bonne en chant. Nul doute que ce projet, s’il voit le jour, rapportera des millions de dollars», estime Halperin. Seulement voilà, au moins deux des membres de la famille sont vent debout contre cette incroyable idée. «Ils n’ont aucune envie que Joe martyrise ces enfants, comme il l’a fait avec Michael. Ils sont prêts à tout pour faire capoter ce projet, quitte à passer un deal avec Debbie Rowe.» Selon la loi californienne, même une mère porteuse peut réclamer la garde des enfants qu’elle a fait naître. Debbie en a caressé le projet, avant, semble-t-il, de se raviser. Elle habite un modeste ranch à Palmdale, à une heure au nord de Los Angeles, au milieu du désert et sans aucune protection…

En attendant d’être fixés sur leur sort, les enfants, entourés de leur ribambelle de cousins, ne semblent pas trop souffrir – en apparence du moins – de ces conflits qui les dépassent. «On leur demande leur avis, mais ils ne savent pas quoi dire. Apparemment, ils sont OK…» témoigne Halperin. Paris fait son deuil en portant quotidiennement des T-shirts à l’effigie de son père. Elle chante ses chansons, lui écrit des lettres tous les jours, «émouvantes à pleurer», confie un témoin qui en a lu quelques-unes. La semaine dernière, devant les 11 000 fans réunis au Staples Center autour du cercueil, elle a pris son courage à deux mains. «Quand Stevie Wonder chantait, elle m’a murmuré : “Je veux monter sur scène et dire quelque chose sur papa”», raconte LaToya. A la fin du spectacle, la panique l’emporte. Tout le monde chante «We Are the World», et Paris lâche : «J’ai peur maintenant.» Puis elle se ravise, s’empare du micro, crie son amour pour Michael à la face du monde. Histoire de prouver qu’elle est bien la fille de son père !

* «Michael Jackson. Les dernières années», éd. Transit Medias. Point final

http://www.parismatch.com/People-Match/Musique/Actu/Michael-Jackson-sous-les-roses-deja-des-epines-113004/

123456...12
 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...