TEBAWALITO

blog de la fraternité avec la diaspora noire. Ceux a qui cet appel fait echo, venez et matez mon blog

  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 21 juillet 2009

21 juillet, 2009

Gorée : Décès de Joseph Ndiaye, défenseur de la mémoire des esclaves | 07 février 2009

Décès de Joseph Ndiaye, défenseur de la mémoire des esclaves | 07 février 2009

Gorée : Décès de Joseph Ndiaye, défenseur de la mémoire des esclaves | 07 février 2009 dans CULTURE NOIRE /POESIES/CONTES/TRADITIONS COUTUMES 1065159Boubacar Joseph Ndiaye, conservateur de la Maison des esclaves de Gorée, île au large de Dakar, dont il a largement contribué à la sauvegarde, est décédé dans la capitale sénégalaise à l’âge de 86 ans, a-t-on appris auprès du ministère de la Culture.

 

Boubacar Joseph Ndiaye est « décédé vendredi à l’Hôpital principal de Dakar. Il était alité depuis le mois de mars et avait fait plusieurs séjours à l’hôpital », a déclaré à l’AFP Hamady Bocoum, directeur du patrimoine culturel au ministère sénégalais de la Culture.

M. Bocoum a salué en Joseph Ndiaye « l’artisan principal de la défense de la mémoire de la traite atlantique, l’homme le plus fervent et le plus constant contre tout révisionnisme » sur la traite des esclaves, qui a duré plusieurs siècles entre l’Afrique, l’Europe et les Amériques avec la déportation de plusieurs millions d’Africains, à partir de Gorée notamment.

Le défunt, dont la maladie n’a pas été précisée, assumait depuis plus de 40 ans les fonctions de conservateur de la Maison des esclaves de Gorée, en narrant pour les visiteurs les grandes lignes de la traite négrière dont il avait décidé de « parler toute sa vie ».

Parmi ces nombreux visiteurs de marque, figurent plusieurs chefs d’Etat comme le Sud-Africain Nelson Mandela, l’Américain Bill Clinton, l’Ivoirien Félix Houphouët Boigny, mais aussi le pape Jean-Paul II.

Boubacar Joseph Ndiaye était né le 15 octobre 1922 à Rufisque (28 km de Dakar). Ancien tirailleur, il a participé à la Seconde Guerre mondiale et à la guerre d’Indochine.

A la fin de sa carrière militaire, il s’était lancé dans le commerce avant d’abondonner cette activité pour se consacrer à la Maison des esclaves.

Il avait deux épouses et sept enfants.

Source: AFP

http://www.blogg.org/blog-48662-billet-deces_de_joseph_ndiaye__defenseur_de_la_memoire_des_esclaves-971900.html

Ces Noirs qui ont fait la France

Ces Noirs qui ont fait la France  

Ces_Noirs_qui            

            Ce livre est un choix extraordinairement judicieux de figures historiques noires de l’Histoire de France. Des figures noires qui dépassent de loin beaucoup de noms pour lesquels la France brûle des encens. En le lisant, j’ai eu souvent ce mot à l’esprit : émouvant !   

            Benoît Hopquin commence son livre par le portrait du chevalier de Saint Georges dont j’ai longuement parlé dans un article en 2007. Celui qui connaît son histoire n’apprendra rien de nouveau mais aura le plaisir de le voir peint dans l’univers aristocratique de son siècle. N’oublions pas que s’il est né esclave, Saint-Georges est un noble qui a vécu comme tel malgré le racisme de ceux qu’il côtoyait. Certains portraits de ce livre sont une mine de connaissances comme celui de François-Auguste Perrinon, premier Noir polytechnicien (1832) qui fut un collaborateur de Victor Schoelcher dans le mouvement abolitionniste et associé à la rédaction de l’acte d’abolition. Le portrait de Blaise Diagne – « plus patriote dans  sa dévotion à la France que bien des Français » -  éclaire le penchant des intellectuels Sénégalais comme Lamine Gueye et Senghor à placer leur foi dans l’égalité entre Noirs et Blancs dans l’empire français au lieu de rechercher l’indépendance, c’est à dire à se montrer des ardents défenseurs de l’assimilation alors que visiblement la France méprisait cet idéal.

            C’est un véritable bonheur de découvrir des vies comme celle de Edmond Albius, cet esclave qui découvrit à 12 ans, sur l’île de la Réunion, la technique de la fécondation artificielle de la vanille alors que les savants échouaient lamentablement ; celles, révoltantes, de quelques noirs ardents combattants et résistants pendant la deuxième guerre mondiale, sauvagement passés par les armes des Nazis alors que ceux-ci épargnaient les prisonniers français blancs ; celle aussi de René Maran, le premier romancier noir couronné d’un prix littéraire français le 14 décembre 1921 à 34 ans. Après Jean-Jacques rousseau avec son Discours sur les sciences et les arts et avant Aimé Césaire avec son Discours sur le colonialisme, la préface de son roman Batouala va engendrer en France l’une des plus retentissantes polémiques littéraires du 20è siècle avec le racisme de bon nombre de critiques en prime. Portrait passionnant aussi que celui de Gaston Monnerville président du sénat pendant plus d’une vingtaine d’années. Premier et dernier sénateur noir élu en métropole, il oeuvra,  à la demande de De Gaulle, à l’établissement de la Vè République avant de devenir un farouche opposant à ce dernier. Tous, comme Césaire et Senghor ont combattu pour la France ou ont lutté pour l’équité et la justice en son sein.   

            Mais entre tous, les portraits les plus émouvants sont certainement ceux de Jean-Baptiste Belley, le député de Saint Domingue qui mènera une lutte anti-esclavagiste éblouissante ;  Louis Delgrès, qui mériterait d’être élevé au rang d’icône universelle de la liberté tant son sacrifice est immense ; et Félix Eboué, le premier résistant français sans qui l’appel du 18 juin de De Gaulle n’aurait eu aucun sens. C’est en effet Félix Eboué qui, contre l’avis de ses supérieurs et du gouvernement de Vichy et contrairement aux autres gouverneurs, va mettre l’armée du Tchad à la disposition de De Gaulle et lui conférer une certaine légitimité aux yeux des Anglais. Le fait qu’il soit le premier résistant de la dernière guerre à dormir au panthéon n’est que justice.

            Voilà donc pour les peuples noirs d’Afrique, des Caraïbes et d’ailleurs des héros illustres dont les noms – bannis ou indésirables en France – mériteraient de figurer aux frontons des écoles ou d’être portés par des rues citadines. Tout simplement parce qu’en luttant pour la France parce qu’ils étaient Français, ils ont lutté pour la justice à l’égard des Noirs. Le fait que le livre replace chacun des personnages dans l’histoire de la vie politique de son époque le rend très passionnant. Ainsi chacun d’eux apparaît comme une fenêtre sur un monde : la noblesse du 18 è siècle avec Saint Georges, les luttes abolitionnistes avec Jean-Baptiste Belley et François-Auguste Perrinon, etc… Mais les images manquent cruellement à cet ouvrage. On aimerait découvrir le portrait de Jean-Baptiste Belley que l’auteur a vu au château de Versailles ; un beau portrait, dont il fait une magnifique description. On lit ce livre conforté dans l’idée que l’abolition de l’esclavage n’est pas le fait de quelques volontés blanches philanthropes mais avant tout la réalité de luttes constantes de populations noires avec des leaders cultivés et amoureux des libertés et des règles d’équité prônées par les institutions françaises. D’autre part, ce livre montre que l’absence de figures noires dans les manuels d’histoire est une injustice, car la France compte des intellectuels noirs abolitionnistes, des officiers noirs ardents adversaires des Nazis et de leurs collaborateurs pendant que de nombreux français blancs se planquaient en zone libre ou se contentaient d’écouter l’appel de De Gaulle sans y répondre.

            Il faut signaler aussi l’excellente préface de l’auteur qui justifie ses choix. Quant à ceux qui oseraient qualifier son œuvre d’entreprise communautariste ou raciste, il répond tout simplement : « Que Saint-Georges, Delgrès, Eboué ou le tirailleur Maboulkede reprennent leur place, rien que leur place, au cœur de notre mémoire nationale, et tout sera pour le mieux. » Il rejoint ainsi la pensée de Delgrès criant aux générations futures de France : « Et toi postérité ! accorde une larme à nos malheurs et nous mourrons satisfaits. » Il faut espérer que cette demande de reconnaissance sera un jour satisfaite par les Français blancs. C’est d’ailleurs à eux que s’adresse avant tout ce livre qu’ils doivent considérer comme « un cours de rattrapage » d’histoire pour une connaissance plus exacte de l’Histoire de France.

Raphaël ADJOBI  

Titre : Ces Noirs qui ont fait la France (274 pages)

Auteur : Benoît Hopquin

Editeur : Calmann-Lévy

http://raphael.afrikblog.com/archives/2009/04/14/13384478.html

Usher , Mya, Whitney Houston sing a music of MICHAEL JACKSON

Image de prévisualisation YouTube

Michael Jackson Akon Hold My Hand New Official /JE NE VEUX PAS LA FIN DE NOUS* (Michael Jackson)

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Interview Jermaine Jackson ( france )

Image de prévisualisation YouTube

Je pense que par souci d’aller à l’essentiel (synthétiser) dans les  les écrits, les sites y compris France 2 qui a réalisé l’interview, ne souligne pas assez, les parties les les plus importantes de l’interview. pour exemple, jermaine a précisé, que son frère Michael J. était quelqu’un avec lequel le public pouvait communiquer, qu’il faisait un travail. Ses objectifs : par son travail, sa musique et ses actions visaient à aider les autres. Michael J, précise Jermaine, rendait visite dans les hôpitaux, aux petits enfants malades et mourants; pour leur apporter consolations. Il payait pour des gens, qui ne pouvaient pas payer pour leurs soins. C’est le premier donnateur aux oeuvres à travers le monde. Toutes les recettes de ses tournées, il les reversait aux oeuvres humanitaires. Arrêtez de le dépeindre comme le personnage qu’il n’est pas!! Jermaine se disait troublé par cela. Il rappelle par la même occasion, que son frère était un être humain, sa fille l’a dit, c’était un frère, un oncle, un fils « laissez le tranquille. Voila! si vous voulez faire honnêtement votre travail, n’oubliez pas des passages aussi importants, que ceux précités. Car ce n’est pas fréquent qu’un riche paye l’hôpital pour c’eux qui n’ont pas les moyens. Merci, pour lui et pour votre contribution.

Tebawalito

Le racisme: un désordre mental [blog de nubienne skyrock] si vous avez une autre théorie lâchez la en commentaire

Le racisme: un désordre mental (début )

un désordre mental (début )

Larousse nous définit le racisme comme suivant: « Idéologie qui affirme la supériorité d’un groupe racial sur les autres, préconisant, en particulier, la séparation de ceux-ci à l’intérieur d’un pays (ségrégation raciale, apartheid) ou même visant à leur élimination physique (génocide, racisme des nazis) ». Il y a donc l’aspect génocidaire, très important pourtant.

Dans son livre intitulé The United Independent Compensatory Code, System and Concept, Neely Fuller explique que le racisme est un système de domination et d’oppression conçu et maintenu par certaines personnes de race blanche en vue de consolider leur pouvoir dans touts les domaines clés de la vie quotidienne. En l’occurrence: Économie, Éducation, Divertissements, Travail, Droit, Politique, Religion, Sexualité et Guerre. L’auteur poursuit que l’établissement de ce système d’injustice est très édulcoré pour ne pas être évident aux yeux de la société. Le racisme exerce son influence dans tous les domaines de la vie humaine, à savoir: 


 
1. Économie (Ordre économique injuste)

2. Éducation (Éducation dégradante pendant et après la colonisation)

3. Divertissements (Films cow-boys ou Tarzan dégradant pour les autochtones)

4. Travail (Exploitation à outrance de la main d’oeuvre des pays sous-équipés, Difficultés de promotion pour les minorités)

5. Droit (Application injuste de la loi selon la race. Exemples: U.S.A., Afrique du Sud)

6. Politique (Instauration des leaders facile à contrôler dans les autres continents, Assassinat des leaders nationalistes jugés dangereux pour le système)

7. Religion (Destruction des religions locales et imposition des religions étrangères pour faciliter l’esclavage et la colonisation)

8. Sexualité (Tentative d’imposer le modèle occidental en matière de sexualité)

9. Guerre (Intervention d’armes chimiques et biologiques pour défendre des intérêts économiques et politiques)
Ce qui précède sert à te donner une idée générale sur cette dynamique. Nelley Fuller nous a démontré en long et en large que si l’on ne comprend pas cette dynamique tout ce qu’on croit comprendre sur le racisme ne sera qu’une confusion totale. C’est la philosphie même du système: cacher son fonctionnement. C’est pourquoi il n’a jamais été ni légiféré ni criminalisé alors que ses coûts sociaux et économiques sont palpables. 

# Posté le dimanche 06 janvier 2008 15:17

Modifié le dimanche 06 janvier 2008 15:39

Le racisme: un désordre mental (Suite )

un désordre mental  (Suite )

  1. Dans The Isis Papers, Dr. Frances Cress Welsing, une éminente psychiatre africaine-américaine extrapole la définition du racisme et son but: « le racisme est un système de pouvoir local et global structurés et maintenus par des personnes qui se classifient comme blancs, soit consciemment ou subconsciemment. Il consiste en modèle de perception, logique, formation de symboles, pensée, expression et réaction émotionnelle simultanément exercés dans l’ensemble des activités de la vie humaine (Économie, Éducation, Divertissements, Travail, Droit, Politique, Religion, Sexualité et Guerre) ».
    C’est pourquoi il existe une histoire bien documentée de lynchage et de castration des hommes noirs aux U.S.A.
    Dr. Cress énumère trois méchanismes psychologiques de défense dévelopés par ces individus:

    1. Répression: Ils répriment la conscience de l’appartenance des autres à la famille humaine.

    2. Formation de réaction: Élaboration de la théorie de la supériorité blanche sur les autres peuples

    3. Projection: l’attitude consistant à blâmer les victimes du racisme. 

Examinons maintenant le point de vue du Dr. Cheikh Anta Diop aux idées controversées de Dr. Welsing. Dans Great African Thinkers, Vol. I, édité par le Dr. Ivan Van Sertima, professeur d’Études Africaines, Shawna Moore posait la question suivante à Diop:
Dr. Frances Cress Welsing a déclaré que l’origine du racisme doit être trouvé dans la conscience des blancs de leur statut de minorité et leur déficience mélanique en comparaison à la majorité pigmentée de l’humanité. Quelle est votre opinion?

# Posté le dimanche 06 janvier 2008 15:22

Modifié le dimanche 06 janvier 2008 15:59

Le racisme: un désordre mental (Suite 2)

 Voici la réponse du Dr. Cheikh Anta Diop: « Il n’y a aucun doute que la race blanche qui est apparue pour la première fois environ 30 000 avant J.C. était le produit d’une dépigmentation.
Façonnés par leur berceau environnemental, ces premiers blancs nomades ont undubitablement dévelopé une conscience sociale typique à l’environnement hostile dans lequel ils étaient confinés pendant une longue période. La xénophobie est l’un des traits de cette conscience sociale. Si nous allons au fond de sa constitution psychique et la conscience individuelle, nous allons être d’accord avec Dr. Cress.
Je crois que Dr. Cress a correctement déterminé que l’origine du racisme est un réflexe de défense. Le racisme est une réaction d’une peur non avouée. Le raciste est quelqu’un qui a peur de quelqu’un ou quelque chose qu’il ne peut pas contrôler. C’est que je trouve de remarquable est qu’au niveau des attitudes face aux autres races, les noirs ont une approche différente. Les noirs ne sont pas racistes. Les noirs n’ont pas peur de contacts ethniques. Les blancs en ont peur! Ce qui est très évident, cependant, est que la xénophobie est définitivement un trait enraciné dans la culture européenne depuis belle lurette. Une des faiblesses de la civilisation noire était son ouverture et son cosmopolitisme. Aujourd’hui, une des faiblesses des sociétés africaines reste encore le maintien de ce trait cosmopolitain. Le nationalisme étroit, la xénophobie et l’exclusion des étrangers n’ont jamais été une politique des cultures africaines. Nous trouvons ces traits toujours associés aux cultures indo-éuropéennes ».

Diop a parfaitement raison car le noir étant l’homme original duquel provient toutes les autres races n’a aucune raison d’en avoir peur. Pour quelle raison un parent doit-il avoir peur de son enfant devenu savant ou ingénieur? Cependant, nous remarquons que la virulence du racisme est directement proportionnel à la teneur de mélanine dans la peau.
Ici en Ontario, le rapport Stephen Lewis initié par l’ancien Premier Ministre Bob Rae l’a Éloquemment démontré.
Sur le plan psychologique, le Dr. Asa G. Hilliard III, psychologue, kémitoloque (égyptologue) et éducateur de haute renommée, examine le racisme en ces termes: « Denial of reality is the first indication of mental disorder » (Le déni de la réalité est le premier indice du désordre mental).

  1. Il nous explique que le racisme est un mécanisme de défense caractérisé par les comportements suivants:

    • Déni de la réalité: Réfuser d’accepter que l’autre personne est un être humain égal à soi-même.

    • Distortion de la perception: Les pyramides n’ont pas été construites par des noirs comme les disent les auteurs grecs de l’antiquité mais on va chercher des extraterrestres ou des blancs mythiques comme constructeurs

    • Phobie devant la différence: Cette personne est pigmentée, elle est différente. Je ne m’assoie pas à côté d’elle.

    • Illusion de grandeur: Je suis supérieur à tout le monde. Je suis la race pure. 


Projection du blâme: La tendance à toujours blâmer la victime du racisme pour se déculpabiliser.

Je viens de présenter des experts seulement pour le besoin de la cause. En ce qui concerne les africains-américains, peux-tu citer le nom d’un groupe que tu connais et qui a détruit ou est capable de détruire l’avenir, la croissance économique voire même éliminer physiquement un seul membre de la communauté blanche, chinoise ou coréenne aux U.S.A.? Le racisme est un système basé non pas sur la rhétorique ou un simple débordement émotionnel mais l’application d’un plan sinistre et machiavélique allant jusqu’à l’élimination physique de la personne faisant objet de cette haine virulente.
Au Soudan, c’est la race dite intermédiaire arabe qui tue les noirs autochtones. En Afrique du Sud, la Commission de la Vérité et la Réconcilation a revélé des plans diaboliques visant l’élimination des noirs par médicaments et poissons conservés.
Les Katangais qui tuaient les Lubas au Congo n’ont rien à avoir avec le racisme. C’est de l’ethnocentrisme (je n’utilise pas tribalisme parce que le sens est péjoratif) qui a été exploité par Mobutu et Kyungu pour leurs intérêts politiques. Il n’y a pas de racisme entre deux groupes de même race. Profitons de cette occasion pour proposer que les pays africains étudient à fond le problème de l’ethnocentrisme en vue déterminer le cadre juridique dans lequel il doit être combattu car les coûts sociaux et économiques sont palpables.
Extrapoler le racisme pour englober des conflits ethniques est une démarche de cette minorité eurocentrique dans l’effort de tout globaliser et emmener ainsi la majorité de l’humanité à participer inconsciemment dans ce machiavélisme affreux. Il est temps de plus tomber dans les pièges stratégiques suprémacistes qui s’adaptent au changement socio-économiques de l’heure.
Non, mon cher! Le racisme n’est pas inné chez nous. L’histoire de l’Afrique démontre notre hospitalité envers les étrangers. Voilà pourquoi il faut examiner les choses selon notre centre d’existence, selon le point de vue africain et à la lumière nos documents historiques.
Tu parles de mélange ethnique sans politique adéquate? Nous l’avons vécu et continuons à le vivre au pays! Tous les commerçants Belges, Grecs, Portugais, Libanais, Indiens et Pakistanais de la Gombe, qui les dérangaient? Qui en avait peur en raison de leur apparence physique ou la teneur de la mélanine dans la peau? Qui brûlait leur maison ou voiture? Qui les a tué? Même après le pillage, ils sont rentrés. Pourquoi? Parce qu’on est cosmopolite et hospitalier comme Diop nous l’a clairement démontré! Nous l’avons hérité de Kemit (Égypte ancienne) et la Nubie. Si l’homme et la femme – quelque soient la race et/ou ethnie – pratiquaient l’amour du prochain, on n’aurait même pas le temps de discuter de ce sujet. Nos ancêtres l’ont démontré quand ils ont dirigé le monde à leur époque. Il n’y avait pas de perfection, bien sûr, mais généralement, tout le monde vivait en paix et en harmonie. Les égyptologues occidentaux sereins reconnaissent cette vérité.

http://nubiennes.skyrock.com/187.html

Better On the Other side ( Michael Jackson Tribute )

Classé dans : Non classé — tebawalito @ 20:18

Image de prévisualisation YouTube

Meaux : les tortionnaires écroués [LE PARISIEN.FR]

Classé dans : SANTE,SOCIETE ET DIVERS — tebawalito @ 17:55

Seine-et-Marne

Meaux : les tortionnaires écroués

41 réactions | Réagir

20.07.2009, 15h27 | Mise à jour : 21.07.2009, 09h54


Brûlures de cigarette, coups de poings, visage et corps lacérés au couteau…Hervé, 40 ans, a été séquestré et torturé dans son appartement par un couple de sans domicile fixe, quatre jours durant à Meaux (Seine-et-). Ce «couple de SDF sans emploi», «connu des services de police mais pas pour des faits de cette gravité», a été mis en examen pour «séquestration volontaire aggravée par des actes de torture et de barbarie» et écroué.

Multimédia
Video : Le voisin de la victime témoigne Meaux : les tortionnaires écroués [LE PARISIEN.FR] dans SANTE 154x114_iLyROoafMqoR_3

Une information judiciaire avait été ouverte lundi. Dans la soirée, l’homme et la femme poursuivis, interpellés le 18 juillet, avaient été déférés au tribunal de Meaux.

 

La victime hébergeait Stéphane, 37 ans. Ils s’étaient rencontrés dans un bar. Stéphane a ensuite fait entrer dans les lieux sa petite amie Stéphanie, 27 ans, mais Hervé a refusé. «Ça a dégénéré avec des violences, des morsures, des brûlures de cigarette, une menace à l’arme blanche, ils l’ont attaché à une chaise, il a été frappé à l’oeil gauche et il a une fracture du nez», explique une source judiciaire. Pour empêcher ses plaies de se refermer, les deux tortionnaires les arrosaient régulièrement avec une substance alcoolisée et ils l’ont laissé sans nourriture pendant quatre jours, lui imposant de boire leur urine. Hospitalisée, la victime s’est vu prescrire 21 jours d’ITT (incapacité temporaire de travail).

 «Elle m’arrosait de parfum pour que je souffre encore plus»

Hervé a confirmé ce mardi matin sur Europe 1 que le différend avait éclaté à la suite de son refus d’héberger la jeune femme, en plus de l’homme qui dormait occasionnellement chez lui. «Je lui ai dit : Non, non, elle rentre pas, elle reste dehors. Et puis, deux-trois jours plus tard, ils sont revenus me voir, mais tout gentils. Et puis tout d’un coup, c’est là que la colère a éclaté, j’ai été assommé, je suis tombé par terre, ils m’ont ligoté». Décrivant les «coups de couteau, brûlures de cigarette», la victime explique : «Elle m’arrosait de parfum pour que je souffre encore plus. Lui, il prenait un en disant : Tiens, je vais tirer un penalty, donc il m’obligeait à me mettre à genoux, bien pencher la et après il donnait un violent coup de pied sur la tête». «Elle m’a fait boire son urine, je n’ai pas mangé pendant quatre jours, juste un verre d’eau», ajoute Hervé.

Au cours de ce calvaire, du 9 au 12 juillet, un témoin, qui avait assisté aux premières violences, a été obligé durant deux jours de faire les courses. 

Le 12 juillet, le couple a laissé partir la victime, «la menaçant si elle racontait ce qui lui était arrivé». Hervé s’est présenté à la police le 18 juillet et les SDF ont été interpellés le même jour au domicile de la victime, au moment où il y retournait.

Leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/meaux-les-tortionnaires-ecroues-20-07-2009-585927.php

politique
Juste une question Que pensent nos chers politiciens?

02
nanard
le 21/07/2009 à 16h21

humanitee
ce n ait qu’un avant gout de ce qui nous attendsa va allez de mal en pire ce n’est qu’un petit excemple de ce que vaut la societe aujourd huis et dans l’avenir

03
démocrate21
le 21/07/2009 à 16h13

pourquoi aucune réaction des politiques?
Dans certains cas les politiques et média surréagissent? Pourquoi ne crient-ils pas leur désaprobation comme en 2006?

04
démocrate21
le 21/07/2009 à 16h13

pourquoi aucune réaction des politiques?
Dans certains cas les politiques et média surréagissent? Pourquoi ne crient-ils pas leur désaprobation comme en 2006?

05
JMC
le 21/07/2009 à 13h47

définitions
Merci de nous préciser ce que veut dire bling bling et bourgeois. Vous avez l’air de vous comprendre, mais communiquer c’est avant tout se faire comprendre

06
babiard
le 21/07/2009 à 13h46

Affolant….
Décidément la « bêtise humaine » est omniprésente de partout et quand on lit ce fait divers et ces commentaires on peut se poser la question de savoir si l’être humain a évolué ?….

07
Lucide
le 21/07/2009 à 12h59

Lucidité
Comme le veut la tradition en France, soucions nous tous de l’état de santé et du bien être de ces bourreaux, que cette victime ferme enfin sa gueule, ces allégations sont insupportables pour mes idéaux libertaires, pour mes convictions politiques en général et mon regard objectif, indiscutable, de la société Française. Merci…

08
eolienne
le 21/07/2009 à 12h57

bien au chaud
le point positf, c’est que les sdf seront au chaud pendant quelques annees…

09
karmathinlay
le 21/07/2009 à 12h57

Alain et superpatate
tout à fait d’accord avec superpatate et mon mail précédent était adressé à Alain, j’avais oublié de le préciser. Ca fait du bien de constater qu’il ya des gens biens, si nous pouvions tous nous rencontrer, quel joie!!!

10
Niss
le 21/07/2009 à 12h44

alerter?
Bonjour, C’est la première fois que j’entend cette histoire, et je me demande pourquoi le témoin qui a été obligé à faire les courses n’a averti personne puisqu’il pouvait sortir?

11
VICTOR EGO
le 21/07/2009 à 12h30

AU GRAND MEAUX…
…les grands remèdes.

12
parvus
le 21/07/2009 à 12h21

meaux :les tortionnaires écroués.
réponse:contrairement à nanane28, je pense que les bétes ne se comportent pas comme çà! désolé pour le genre humain!!

13
legrosminou
le 21/07/2009 à 12h11

Tarif
à jerome le 20/07/2009 à 21h44 <> Merci à ce spécialiste bien informé de nous avoir communiqué le tarif.

14
saroyan
le 21/07/2009 à 12h04

Mr Coppé
Bonjour, tout cela pour dire que Mr Coppé qui dit que sa ville est bien, calme etc…ferait bien mieux d’aller plus près dans les quartiers a moins que cela le répugne et voir exactement ce qu’y si passe. A Meaux il n’y a pas que les résidences pavillonnaires.

15
Tao
le 21/07/2009 à 11h42

meaux
il est certain que les journalistes font la rubrique « des chiens écrasés » peut-être serait -il meilleur ,pour le moral et l’exemple ,de ce qui arrive de bon aussi bien près de chez nous qu’au loin . Il y a beaucoup de gens très bien , simplement ils ne sont jamais mentionnés

16
popeye81
le 21/07/2009 à 11h36

Mais où est donc Mr le Maire ???? encore à faire le beau à la télé !!!!

17
prochedevous
le 21/07/2009 à 10h56

lettre à Copé
Monsieur le Maire de Meaux, regardez ce qui se passe chez vous et pourtant vous en avez détruit des barres d’immeuble mais vous n’avez fait qu’habiller avec des vêtements neufs sur un corps sale. Vous savez très bien que c’est une histoire de poltrons comme il y en a beaucoup en 77. Et oui la gravité des faits n’exclut pas la simplicité de l’explication

18
karmathinlay
le 21/07/2009 à 10h39

bourgeoisie
oh vous savez je ne pense pas que la bourgeoisie est un quelquonque rapport avec ce genre d’horreurs. Votre vision personnelle de cette « bourgeoisie » vous renvoie peut-être à de mauvaises « choses » mais c’est vrai qu’aujourd’hui on tire à boulet rouge sur les vieilles valeurs, il faut bien un coupable. Que reste-il donc de beau et de respectable, notre société a craché sur l’éducation et tant d’autres choses, l’homme croit detenir le pouvoir de faire et de défaire à sa guise, le résultat est une misère sociale qui engendre de plus en plus de détraqués; la bourgeoisie dans ce qu’elle a de mieux, donnait des valeurs, et l’argent n’est pas le propos. L’argent est un outil et c’est celui qui le possède qui en fait ou non bon usage. Votre réflexion est bien construite et vos mots bien choisi, voilà un exemple de ce que peut être la « vraie » bourgeoisie…

19
Divine
le 21/07/2009 à 08h41

Etrange, étrange…
Sans ignorer le caractère barbare de ce fait, il est « étonnant » de constater que dès qu’un faitignoble est relaté par un média (Monsieur HALIMI, par exemple) d’un seul coup, les autres médias y vont de leur foisonnement de faits équivalents, comme si ces atrocités étaient devenues à la mode. Le dégoût de la population passé, on passe vite à autre chose, comme si cela n’existait plus du tout. Cela me fait penser à l’époque où la monstrueuse peine de mort était appliquée. Dès qu’un criminel était guillotiné, les crimes identiques à celui qui l’avaient conduit à l’échafaud se multipliaient étrangement. La société n’a vraiment pas beaucoup évolué depuis. Dès que des monstres sont médiatisés, d’autres se sentent investis de la mission de les imiter. Pitoyable.

20
lulu
le 21/07/2009 à 08h23

ça fait peur….
… comment avoir confiance en l’Homme et en la société qu’il a créé quand tous les jours des actes horribles comme celui ci sont commis, je vous le demande… J’espère que justice exemplaire sera faite.

21
mamar
le 21/07/2009 à 07h42

il faut une peine exemplaire !!!
il faut une peine exemplaire, c’est impardonable ce « genre » d’acte !!! que ce soit des SDF ou NON, le procès ainsi que la peine, doit être direct ,rapide, claire et surtout longue. Ce couple de SDF, est la HONTE de tous les gens sans domicile fixe, et à cause de ce « genre » de fait, tous les SDF en prennent pour leur grade. Rien ne peut justifier un acte comme celui là !!! Pauvre homme ,qui a subit tout cela; il faut que la justice soit avec lui à 100 pour 100.

22
alain
le 21/07/2009 à 07h04

Normal
C’était tout à fait prévisible qu’une société sans âme, individualiste, mercantile, cynique, clinquante, bling bling, inégalitaire et immorale produise ce genre de déments révoltés… Le quéqué de la bourgeoisie a été porté au pinacle en manipulant la psychose médiatique de la délinquance sur les biens et les personnes… Ce qui devait arriver arriva ; N’en déplaise aux bourgeois huppés, la délinquance empira……

23
Thay
le 21/07/2009 à 05h01

C’est très grave
Un autre Halimi, mais qui a eu la vie sauve.

24
superpatate
le 21/07/2009 à 02h32

mais après tu reprends le boulot !
C’est amusant de voir qu’après avoir été torturé de manière horrible pendant 4 jours il a droit à …allez! 3 semaines pour se remettre, mais après faut pas faire sa chochotte hein, on retourne au boulot

25
liloulli
le 21/07/2009 à 02h14

Reinsertion des victimes
Alors qu’on parle constamment de reinsertion des bourreaux…je pense qu’il serait bon de parler de reinsertion des victimes… on ne vit plus apres un evenement de ce type…Les bourreaux eux oublieront sans doute avec le temps, la victime jamais. Les uns feront des formations pour se reinserer dans une societe dont ils sont en marge (ce qui est une bonne chose), l’autre sera inapte a pouvoir retrouver sa vie ou le gout de la vie. Quelle aide recevra t elle?

26
gertrude94
le 21/07/2009 à 00h35

un homme torturé pendant 4 jours à Meaux
Pourquoi faut-il qu’il y ait toujours quelqu’un qui cherche des excuses aux malfaiteurs. Je comprends pourquoi celui-ci se surnomme PsyLoZof ….. il ne doit pas,être clair non plus ! Quel malheur, quelle horreur pour ce bienfaiteur ! Rendez service …. J’ai voulu un jour dépanner un ami en l’installant dans un petit appart. aménagé dans mon rez de jardin : découvrant très rapidement son caractère, j’ai annulé et l’ai prié de reprendre ses quelques effets déjà déposés : il n’a rien voulu savoir durant 6 mois malgré mes relances, puis a menacé de me frapper et ensuite a porté plainte comme quoi je ne voulais pas les lui rendre. Moralité : je n’ai plus envie d’aider qui que ce soit !! Bon courage à la victime et enfermez le couple de malades ! (encore des excuses)

27
nanane28
le 21/07/2009 à 00h08

A QUAND ?
Monsieur Sarkozy avait souligné en début d’année la place de parent pauvre de la médecine, qu’est actuellement la psychiatrie. Alors qu’a t’il fait pour remédier à cette situation ? RIEN. Au lieu de dépenser des milliards dans des vaccins pour une grippe, il vaudrait mieux qu’il mette Roselyne Bachelot au travail afin que des structures mieux adaptées puissent accueillir et soigner le temps nécessaire ceux qui en ont besoin. Passer 3 jours maximum en CAC et ressortir, ce n’est pas ce qu’on appel des soins, de plus toutes les pathologies sont mélangées. Et qu’à l’issue d’une hospitalisation, un suivi psychiatrique soit obligatoire.Et cela devient urgent car il y a des gens qui n’ont aucunes limites et se comportent comme des bêtes.

28
L’énervé 34
le 21/07/2009 à 00h05

Toujours des excuses
Effectivement je me pose un certains nombre de questions et j’ai toujours la même réponse: Le laissé aller. Ces fous furieux sont certainement victimes de troubles psychologiques, mais dus à quoi, au rejet de leur famille à l »abus d’alcool ou de drogue dure ne cherchons plus de circonstances atténuantes chaque fois qu’un crime est commis pour permettre à ce genre d’individus de ressortir un jour libre et bien entendu, très souvent de recommencer

29
jerome
le 20/07/2009 à 21h44

no comment. voila la note
15 a 20 ans de centrale plus peine de sureté. c est le tarif.

30
jéjé
le 20/07/2009 à 20h08

Hallucinant
Faut quand même le faire pour en arriver à un tel point de violence. La propension à la saloperie est décidément sans limites. Qu’a t-il pu se passer dans la tête de ces gens ? Que la justice fasse son travail et punisse ces individus, tout en essayant de comprendre ce qui a pu les conduire à de tels atrocités.

31
77100
le 20/07/2009 à 19h59

de pire en pire…
Nous vivons dans un monde de violence, plus rien ne m’étonne…je vis à Meaux et comme ailleurs ça se dégrade !!! Bon rétablissement à la victime…

32
loraaa
le 20/07/2009 à 19h50

pourquoi??
peut importe leur probleme psychologique ils meritent qu’on leur face pareil!! faut pas tjs trouvé des circonstances atténuantes!!

33
Saro93
le 20/07/2009 à 19h43

Comment peuvent-ils faire ça?
Je ne comprends pas comment des etres humains peuvent faire ça? C’est inhumain, ce sont des fous qui méritent la prison à vie. Dans quel monde vit-on?

34
juju77ks
le 20/07/2009 à 19h25

Un choc
je suis très choqué par ce qui c’est passé habitant dans le même immeuble! je n’ai rien vue, ni entendue!!! J’espère qu’il ira mieux et qu’ils seront punis pour ce qu’ils ont fait!

35
PsyLoZoF
le 20/07/2009 à 19h12

Pourquoi?
Posez vous la question de savoir pourquoi ils en sont arrivés là … Ce sont des personnes qui ont certainement été diagnostiqués victimes de troubles psychologiques, ont-ils été suivi médicalement, ont ils bénéficié de prise en charge médicale??? Je pense que ce n’est pas un comportement anodin, qu’il faut essayer d’analyser et de comprendre ces actes… Charge à la Justice de faire son travail, elle seule est habilitée à juger ces personnes !

36
alexem
le 20/07/2009 à 19h02

pire encore…
sur canal j’ai entendu que le type était sur une chaise roulante… très courageux tout ça…

37
elisa
le 20/07/2009 à 18h46

quelle horreur !!!.
franchement dans quel monde vi-t-on, nous devenons pire que des animaux pour une partie des humains !!! meutres, violences à tout va, il faut que notre société revienne à des valeurs humaines, on se croirait revenu des siécles en arrière!!. il faut faire des exemples de plus en plus sévéres et que la justice soit impitoyable pour ces personnages sans interet . pauvre homme, j’espère qu’il n’aura pas de séquelles physiques quant au reste, je pense qu’il ne pourra jamais oublier !!

38
bibi77
le 20/07/2009 à 17h21

c’est un truc de fou, et ça se passe dans ma ville! c’est vraiment incroyable et inhumain de faire de tels actes.

39
nanat
le 20/07/2009 à 16h45

C’ est un vrai film d’horreur ! Un survivole plus précisément !

40
94
le 20/07/2009 à 16h25

k-sauce for life

41
l
le 20/07/2009 à 16h02

l
jaimerais bien savoir kelel est la situation social de ces gens ?

 

Hollywood prépare un film sur Michael Jackson

La disparition de Michael Jackson

Hollywood prépare un film sur Michael Jackson

20.07.2009, 19h53 | Mise à jour : 19h56

Le studio hollywoodien prépare pour la fin de l’année un sur , basé sur les répétitions des concerts que le «roi de la pop», décédé le 25 juin à Los Angeles, devait donner à Londres, a affirmé lundi le magazine spécialisé Variety.

Sur la toile
Notre dossier spécial

 

Sony, dont la division musicale détient les droits des chansons de la pop star, serait «proche d’un accord» pour mettre la main, moyennant 50 millions de dollars, sur les droits de 80 heures de répétitions des concerts londoniens, selon Variety.

Ces images, dont quelques dizaines de secondes avaient été révélées après la mort de Michael Jackson, ont été tournées par AEG Group, le promoteur des 50 concerts que devait donner Michael Jackson à Londres à partir du 13 juillet.

AEG avait mis ces images sur le marché la semaine dernière et les studios Fox, Universal, Paramount et Relativity, «impressionnés», ont tous fait des offres, précise Variety.

La réalisation du film devrait être confiée à Kenny Ortega, qui avait tourné les images des répétitions, et à qui l’on doit les films musicaux pour la télévision et le cinéma «High School Musical».

Ortega aurait déjà commencé à travailler sur les images, pour que Sony puisse sortir le film «avant la fin de l’année», selon Variety.

Une nouvelle version du clip vidéo «Thriller», qui devait servir d’intermède pendant les concerts londoniens, pourrait être intégrée au film.

AEG Group fut aussi le promoteur de l’hommage mondial à Michael Jackson au Staples Center, à Los Angeles, le 7 juillet.

 

leparisien.fr

http://www.leparisien.fr/michael-jackson/hollywood-prepare-un-film-sur-michael-jackson-20-07-2009-586028.php

7 % – Une belle histoire à partager [vu sur Hi5]

7 % – Une belle histoire à partager

Un saint homme tenait un jour une conversation avec Dieu ..

Il lui dit :- Seigneur, j’aimerais savoir comment est le paradis et comment est l’enfer ?

Dieu conduisit le saint homme vers deux portes.

Il ouvrit l’une d’entre elles et permit ainsi au saint homme de regarder a l’intérieur.

Au milieu de la pièce, il y avait une immense table ronde.

Et, au milieu de la table, il y avait une grosse marmite contenant un ragout à l’arôme délicieux.

Le saint homme saliva d’envie.

Les personnes assises autour de la table étaient maigres et livides.

Elles avaient, toutes, l’air affamée.

Elles tenaient des cuillères aux très longs manches, attachées à leurs bras.

Toutes pouvaient atteindre le plat de ragout et remplir une cuillerée.

Mais, comme le manche de la cuillère était plus long que leurs bras, elles ne pouvaient ramener les cuillères à leur bouche.

Le saint homme frissonna à la vue de leur misère et de leurs souffrances.

Dieu lui dit :

- Tu viens de voir l’enfer.

Tous deux se dirigèrent alors vers la seconde porte.

Dieu l’ouvrit, et la scène que vit le saint homme était identique à la précédente.

Il y avait la grande table ronde, la marmite de délicieux ragout, qui fit encore saliver le saint homme.

Les personnes autour de la table étaient également équipées de cuillères aux longs manches.

Mais, cette fois, les gens étaient bien nourris, replets, souriants et se parlaient en riant.

Le saint homme dit à Dieu :

- Je ne comprends pas !

- Eh bien, c’est simple, répondit Dieu à sa demande, c’est juste une question d’habileté.

Ils ont appris à se nourrir les uns les autres, tandis que les gloutons et les égoïstes ne pensent qu’à eux-mêmes.

‘L’enfer est souvent sur terre !!! » …..

Il est estimé que 93% des gens ne transfèreront pas ce courriel.

Si vous faites partie des 7% qui le font, transférez-le avec le titre « 7% ».

Je fais partie des 7% et, rappelle-toi que je partagerai toujours ma cuillère avec toi

(même une grosse louche, à l’occasion !!!)

12
 

dartagnan |
D A T A F O R U M |
Génération Citoyenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | machinesabois
| 1954-1962 : "Hed Thnin !"
| Elayam.3 ا...